Blason Chuzelles 38110

enregistrement blason


La création des armoiries de Chuzelles a été évoquée pour la première fois au sein des commissions municipales "patrimoine" et "fêtes et cérémonies", à la recherche d'idées percutantes et innovantes, à l'occasion de la commémoration du 1150ème anniversaire de "Chuzelles", devant se dérouler de septembre 1995 à septembre 1996.
De cette première évocation au résultat final, pas moins de 60 projets ont été dessinés, dont 30 présentés en conseil municipal, parmi lesquels 6 retenus et soumis au public le 16 mars 1996, lors d'une exposition (plantation d'un chêne commémoratif à la chapelle Saint-Maxime).
4 autres modèles ont, ensuite, été proposés, donnant le projet définitif présenté, sous deux formes différentes, à un héraldiste professionnel.

Et c'est le 11 juin 1997, que les armoiries de la commune sont officiellement enregistrées dans "l'Armorial de France et d'Europe" sous :
- le brevet d'enregistrement référence : 1997-1279, publié et déposé au ministère de l'Intérieur ainsi qu'à la bibliothèque nationale (1er trimestre 1998).

Description des armoiries et leurs sens :
"D'azur à un pairle d'argent, accompagné en chef de trois fasces ondées du même, à dextre, d'une anille d'or et, à senestre, d'un épis de blé du même"
Timbré d'une enceinte fermée à trois tours, chargée du nom latin de la commune, en lettres romanes de gueule : VILLA CAUCILLA.
Soutenu par deux dauphins debout, d'azur aux nageoires et queues de gueules.
Pour devise : UBI BENE IBI PATRIA, en lettres romanes de gueules sur listel d'or.

La devise peut se traduire par : "là où l'on est bien, là est la patrie"

Les couleurs retenues représentent à la fois :
- Le soleil, la lune, la terre, l'air, l'eau, le feu pour ce qui est de notre environnement.
- La jeunesse, la vieillesse en ce qui concerne la condition humaine.
- L'amour, la prospérité, l'innocence ou la vérité, la justice et la loyauté, la sagesse et la prudence parmi les nombreuses vertus humaines.

Les pièces :
- La pairle ou "Y" partition originale, en plus de sa signification symbolique de rectitude et d'équilibre, rappelle par sa forme le pallium des évêques et la chapelle Saint-Maxime.
- Les trois fasces ondées représentent la rivière (La Sévenne), sans laquelle l'agriculture et l'activité du moulin n'auraient pu se développer.
- L'anille rappelle que nous avons eu des moulins, un à eau ( Leveau), et un autre à vent (La Tour de Boussole).
- L'épi de blé : Chuzelles a un passé agricole qui subsiste de nos jours.
- Les dauphins nous rappellent notre appartenance au Dauphiné.
- L'enceinte est un clin d'oeil à l'histoire (château de Formont).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris